Conseil d’épargne #222

Paroles d'experts #2

L’épidémie de COVID-19 nous rappelle à quel point il est indispensable de prendre des précautions pour se protéger soi-même, ainsi que ses proches. À l’heure où nous écrivons ces lignes, près de 14 millions de personnes ont été contaminées dans le monde, près de 600 000 décès sont à déplorer dont plus de 30 000 en France.
 

Conseils d'épargne - Altaprofits

Selon l'INSEE (étude sur la mortalité en France publiée en 2018), près de 17% des décès (soit environ 105 000) surviennent de façon « prématurée » en France, c'est à dire avant 65 ans.

Vous êtes-vous déjà interrogé sur les conséquences financières pour vos proches si vous veniez à disparaître prématurément ? Et sur les solutions qui existent pour les prémunir financièrement ?

Bien sûr, vous avez certainement entendu parler de l'assurance vie qui vous permet de transmettre votre épargne à des bénéficiaires désignés et de bénéficier d'un cadre fiscal avantageux.

Mais avez-vous envisagé une couverture complémentaire de prévoyance décès qui permet de couvrir les frais de successions et d'assurer une couverture financière complémentaire pour vos proches ?

Le principe est très simple : l'assurance décès est souscrite pour une durée et un capital définis à l’avance. Elle garantit le versement du capital en cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie survenant pendant la période de validité du contrat.
L’assurance décès est particulièrement bien adaptée pour :
  • préserver durablement le niveau de vie de votre famille : pour cela, une couverture correspondant à 3 années de revenus bruts avec une année supplémentaire par enfant à charge est généralement préconisée. En effet, les prestations liées aux différents régimes obligatoires se révèlent souvent très insuffisantes et doivent être complétées (de l'ordre de 3 000€ à 60 000€ selon le régime obligatoire auquel vous appartenez) ;
  • financer les études des enfants : selon l’indicateur de la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiante) de la rentrée étudiante 2019, le budget annuel d’un étudiant à l’université (loyer, nourriture, transports, frais spécifique à la rentrée) varie de 14 182€ en régions à 16 571€ euros en Ile-de-France ;
  • couvrir les droits de succession, notamment si votre patrimoine a peu de liquidité. En effet, vos héritiers peuvent être amenés à se défaire de biens auxquels ils sont attachés, et dans l’urgence, à un prix inférieur à celui du marché.

Vous reconnaissez-vous dans une ou plusieurs des 3 situations évoquées ci-dessus ?

Cela signifie certainement qu’il faut agir pour le bien de vos proches et pour votre tranquillité d’esprit. Car plus vous souscrivez jeune, mieux c’est : les formalités médicales sont moins lourdes et vous avez ainsi plus de chances de voir votre dossier accepté.

Disposer d’une assurance décès, c’est disposer d’une solution complémentaire à l’assurance vie de type épargne. C’est avoir la certitude d’être bien équipé pour pouvoir faire face à tous les imprévus qui peuvent survenir dans la vie et protéger ceux qui vous sont le plus chers.

Enfin, ces contrats bénéficient d'une fiscalité particulièrement avantageuse : le capital décès versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) n'est pas soumis aux droits de succession. Dans le cas d'un décès avant 70 ans, seule la dernière prime annuelle pourra être imposée après déduction des abattements applicables en assurance vie.

 

 


 

Je m'inscris