Conseil d’épargne #149

PERP : réduisez vos impôts avant mi-septembre!

En attendant les nouveaux produits d’épargne retraite issus de la loi Pacte, attendus pour l’automne prochain ou début 2020, faut-il faire l’autruche ? Sûrement pas. Il faut continuer à alimenter son Perp (plan d’épargne retraite populaire) pour ceux qui en ont un, en ouvrir un pour les autres afin de profiter des déductions fiscales sur les versements. Attention la loi de finances pourrait bousculer le calendrier vers la fin septembre.


Conseils d'épargne - Altaprofits

Quel revenu percevrez-vous une fois en retraite, c’est à titre individuel la seule question qui vaille. Sachez-le, votre perte de revenus sera importante. Prenons le dernier rapport du Conseil d’orientation des retraites, organisme référent sur le sujet. En 2017, la retraite moyenne s’élevait à 51,3% du revenu d’activité moyen, ce qui est déjà bas. Mais l’érosion va se poursuivre au fil des années, avec à l’horizon 2070, une retraite moyenne valant 33 à 39% seulement du revenu d’activité.

 

Jouez la carte du PERP

Face à cette situation, un seul mot d’ordre, épargner pour se constituer un complément de retraite. Pour l’heure, le plan d’épargne retraite populaire, dit PERP, poursuit cet objectif en étant accessible à tous. 2,6 millions de Français détiennent ce placement, pour un encours de 20 milliards d’euros. C’est insuffisant au vu des enjeux précités. Dommage, car ce produit vous permet de préparer votre retraite en baissant vos impôts. Les versements y sont en effet déductibles du revenu imposable, dans la limite d’un plafond. Lequel ? En 2019, jusqu’à 10% de vos revenus professionnels de 2018, avec un maximum de 31 786 euros. Exemple : vous êtes dans la tranche marginale à 30%, en versant au plafond, vous réduisez votre impôt sur le revenu de 9 535 euros.

 

Vous avez dit "Année blanche" ?

Cette année toutefois, la règle fiscale est à géométrie variable. Si vous avez ouvert un PERP en 2019 ou comptez le faire dans les semaines à venir, pas de problème, vous pouvez déduire jusqu’au plafond. Si vous en aviez déjà un, prenons un décodeur. Vous pouvez déduire la moyenne des mêmes cotisations de 2018 et de 2019, si le montant versé en 2019 est supérieur à celui versé en 2018 et si le montant versé en 2018 est inférieur à celui versé en 2017.

 

Attention au mois de septembre

Outre ce point à tirer au clair, tous les contribuables imposés à 30% ou plus ont intérêt à utiliser cette enveloppe pour payer moins d’impôts. Mieux vaut toutefois ne pas tarder. Aux alentours du 20 septembre, le gouvernement présentera son projet de loi de finances (PLF) 2020. Par le passé, ce texte qui n’est pourtant qu’un projet fixait de nouvelles règles fiscales aussitôt applicables (et non lors du vote de la loi), les détenteurs d’assurances en savent quelque chose. Dernier exemple, la flat tax en 2017 ! Pareille situation peut-elle concerner le PERP et produits similaires comme les contrats Madelin ? Possible, le législateur souhaitant réussir sa réforme de l’épargne retraite issue de la loi Pacte.

 

Votre PERP sera transférable

Vous avez dit loi Pacte ? Votée au printemps, celle-ci promeut le lancement d’un nouveau produit d’épargne retraite individuel, dont la commercialisation est attendue à l’automne ou début 2020. Mais alors, pourquoi souscrire un PERP ? Pour deux raisons. Un, tout PERP sera déjà transférable dans ce futur produit retraite, donc aucun problème en vue. Deux, comme déjà dit, vous pourriez rater le coche fiscal précédant la présentation du PLF. L’été doit donc être propice à cette réflexion.

 

Un PERP, mais pas n’importe lequel

Reste à ne pas utiliser le premier PERP venu. Tous les établissements financiers ont un PERP à disposition, loin de se valoir toutefois. Qu’est-ce qui fait un bon PERP ? Des frais contenus pour commencer, ce qui est le cas des contrats en ligne avec notamment l’absence de frais sur les versements, contre 3% dans les produits standards. Découvrir Titres@PERP. Une offre financière diversifiée ensuite, avec un fonds en euros solide et une palette de fonds d’investissement multi-gestionnaires. En savoir plus. Enfin, des services de gestion à la pointe.

 

Utilisez aussi l’assurance vie

Si vous préférez attendre le nouveau produit retraite, ou parce que réduire vos impôts n’est pas une priorité pour vous, n’oubliez pas pour autant de vous constituer un capital retraite. L’assurance vie est alors incontournable. Découvrir les atouts de l’assurance vie. Sa souplesse de fonctionnement, son offre financière et enfin sa fiscalité attractive passé 8 ans en font un outil retraite de premier plan. Là encore, le choix d’un bon contrat est essentiel, avec les mêmes critères que pour le PERP. Et, dernier conseil, rien ne vous empêche de cumuler ces deux enveloppes dans une optique retraite.

 

Notre conseil :

  • Vous n'avez pas de PERP ?
Vous n'avez pas encore de PERP ? Vous avez un seul PERP dans votre foyer fiscal ?
  • Ouvrez-en un au plus vite pour bénéficier de la déduction d'impôt sur le revenu.


  • Vous pouvez déduire les cotisations 2019 dans la limite de votre disponible fiscal.

  • Continuez à verser sur votre contrat afin de vous constituer une épargne retraite.

 

Ouvrez, sans tarder, un PERP à votre conjoint et utiliser le disponible fiscal de votre couple afin de réduire le montant de votre impôt.
 
  • Vous possédez déjà un PERP, ci-d'après les règles fiscales qui s'appliquent :
Si en 2018 vous avez moins versé sur votre PERP qu’en 2017 Si vous avez versé plus en 2019 qu’en 2018 sur votre PERP Vous avez versé sur votre PERP en 2017 mais pas en 2018

Vous pouvez déduire la moyenne des mêmes cotisations de 2018 et de 2019

  • Versements 2018 < 2019
Vous pouvez déduire la moyenne des mêmes cotisations de 2018 et de 2019.
  • Versements 2018 > 2019

Vous pouvez déduire les cotisations 2019 dans la limite de votre disponible fiscal.

Pensez à verser cette année moins qu'en 2018 ou à ouvrir un contrat PERP à votre conjoin afin d'optimiser votre disponible fiscal.

Vous pouvez déduire la moyenne des mêmes cotisations de 2018 et de 2019

  • Versements 2018 < 2019

Vous pouvez déduire les cotisations 2019 dans la limite de votre disponible fiscal.

  • Versements 2018 > 2019

Vous pouvez déduire les cotisations 2019 dans la limite de votre disponible fiscal.

Pensez à verser cette année afin de profiter au maximum de votre disponible fiscal.

 

Vous n’avez pas droit à une déduction cette année.

  • Si versements effectués en 2019

Vous pouvez déduire la moyenne des cotisations de 2018 et de 2019.

Ouvrez sans tarder un PERP à votre conjoint et utilisez le disponible fiscal de couple afin de réduire le montant de votre impôt.

 

 

 

 

Je m'inscris