Conseils d’épargne

Tous Assurance Vie PER Immobilier
Conseils d’épargne Conseils d’épargne
Gestion active ou gestion passive ? Notre décryptage

Gestion active ou gestion passive ? Notre décryptage

Dans le monde de l'investissement financier, deux stratégies principales se distinguent : la gestion active et la gestion passive. Chacune a ses avantages et ses inconvénients, nous vous aidons à y voir plus clair.

Faut-il tenter de battre le marché actions, en voulant anticiper les chutes des marchés ou les remontées… Ou garder ses positions quoi qu’il arrive ? Voilà une question que se posent beaucoup d’investisseurs. Gérer activement son portefeuille ou adopter la gestion passive, chacune de ces techniques dispose de ses avantages. Pour rappel, la gestion passive consiste à reproduire un indice de marché en investissant dans un portefeuille qui le suit fidèlement, généralement via des ETF (Exchange Traded Funds). L'objectif est de répliquer les performances du marché sans chercher à le battre : une méthode simple, peu coûteuse et transparente. En revanche, la gestion active repose sur une sélection spécifique de titres, avec l'objectif de surpasser les performances du marché. Les gestionnaires de fonds actifs tentent d'identifier des titres sous-évalués et d’anticiper des tendances de marché, ce qui nécessite une surveillance continue et des arbitrages fréquents. Alors, y a-t-il une gestion à privilégier plutôt que l’autre ?

 

 

Bien utiliser la gestion passive

Revenons aux fondamentaux de ces deux types de gestion. La gestion passive se caractérise par son approche non interventionniste : les investisseurs achètent un panier de titres qui reflète un indice de marché spécifique. Il peut y avoir des ETF sur des indices assez classiques comme le CAC 40 ou les MSCI world, mais aussi plus techniques. Il existe par exemple l’indice Bloomberg Barclays Euro Government Inflation-Linked Bond Index, qui permet d’avoir un rendement obligataire indexé sur l’inflation. Autre exemple pour illustrer la diversité des ETF : l'indice Bloomberg Energy & Metals Equal-Weighted Total Return, qui permet de suivre le cours des matières premières.

Investir via la gestion passive a ainsi plusieurs avantages :

  • Des coûts réduits, car les frais de gestion des ETF sont généralement inférieurs à ceux des fonds actifs.
  • Plus de simplicité et de transparence, car les trakers répliquent exactement un indice, ce qui est plus facile à comprendre.
  • Une assurance de ne pas manquer les remontées de marché et de profiter de la croissance historique sur le long terme.
     

Ainsi, la gestion passive requiert une qualité : celle de ne pas paniquer en cas de chute soudaine des marchés, et se souvenir de garder ses positions avec un horizon lointain.

 

 

Une approche plus dynamique avec la gestion active

À l'opposé, la gestion active implique une analyse minutieuse et continue du marché. Les gestionnaires actifs analysent constamment les évolutions économiques et leurs implications, les secteurs et entreprises porteurs, comme l’intelligence artificielle ces derniers mois, pour s’adapter en conséquence. Ils prennent des décisions basées sur des recherches approfondies, des analyses économiques et des prévisions… Ils font ainsi fréquemment des arbitrages. Si cela a un coût, cette stratégie a ses avantages :
 

  • Une possibilité de surperformer le marché, car les gestionnaires actifs cherchent les opportunités d'investissement qui pourraient offrir des rendements plus hauts.
  • Une capacité de s’adapter au contexte et d’ajuster rapidement l’allocation en réponse aux conditions économiques changeantes.
  • Une possibilité d’apporter d’autres stratégies, comme la performance absolue, que n’autorise pas la gestion indicielle.
     

Affirmer ses convictions grâce à la gestion active thématique

La gestion active permet beaucoup de liberté dans ses investissements, notamment celle d'exprimer des convictions fortes sur des thématiques spécifiques, des secteurs particuliers ou des critères d'investissement plus responsables au niveau de l’environnement. La reproduction d’indices ne peut en effet que partiellement prendre en compte ces critères, quand les gestionnaires de marchés, eux, se basent sur des analyses approfondies des titres et peuvent s’adapter à l’évolution des entreprises.


La véritable distinction entre gestion active et gestion passive réside ainsi dans la manière dont elles réagissent aux fluctuations macroéconomiques. Chaque approche a ses limites : la gestion passive, bien que stable, est vulnérable aux baisses de marché puisqu'elle ne cherche pas à éviter les fluctuations. De plus, elle ne profite pas des opportunités à court terme. La gestion active, quant à elle, est plus coûteuse et ses performances dépendent largement de la compétence du gestionnaire et de ses choix de placements.

 

 

Gestion active ou passive : que choisir ?

Contrairement à ce qu’on peut penser au premier abord, la gestion passive et la gestion active ne sont pas opposées l’une à l’autre. Au contraire : elles se complètent. Il est ainsi tout à fait possible d’investir une partie de son portefeuille en ETF, et l’autre dans des fonds gérés activement. Cette approche hybride permet à la fois de tirer parti de la stabilité des ETF et de leurs frais moindres pour la base de son portefeuille, tout en allouant une portion à la gestion active pour exploiter des opportunités de marché spécifiques et des stratégies de niche. Cette combinaison permet de diversifier les sources de rendement tout en modérant les coûts globaux.

Pour faire son choix d’allocation, considérer le contexte économique global et le cycle de marché ne se néglige pas. Certains environnements sont plus propices à l'une ou l'autre stratégie. Par exemple, lors de périodes de forte volatilité ou de marchés baissiers, les gestionnaires actifs peuvent naviguer plus efficacement à travers les turbulences du marché en ajustant rapidement les positions, tandis que dans un marché haussier prolongé, les stratégies passives tendent à bien performer avec moins d'intervention.   
 

Bon à savoir : l’importance de la sensibilité au risque

L'investissement n'est pas seulement une affaire de chiffres, mais aussi de connaissances et de psychologie. Ainsi, un investisseur passionné ne placera pas son argent de la même manière qu’un épargnant néophyte. La gestion passive, qui consiste à garder ses positions sur le long terme, convient particulièrement aux investisseurs averses au risque et préférant une stratégie à long terme avec moins de stress quotidien. À l'inverse, la gestion active s'adresse souvent aux investisseurs plus dynamiques, prêts à prendre des risques pour obtenir des rendements supérieurs et impliqués dans les décisions quotidiennes de leur portefeuille. Comprendre votre propre profil psychologique peut vous aider à choisir la stratégie d'investissement qui vous convient le mieux.

 

 

L’accompagnement d’Altaprofits

Dans les contrats Altaprofits, nous proposons une large gamme de solutions diversifiées, que ce soit en gestion libre ou en gestion pilotée, avec des options adaptées à chaque profil d'investisseur. Gardons en tête que la diversification reste une règle d'or pour toute stratégie d'investissement, puisqu’elle permet de diminuer le risque en ne mettant pas tous ses œufs dans le même panier. Et cela reste particulièrement vrai en période d’incertitude macroéconomique. Pour construire votre allocation, n’hésitez pas à contacter nos conseillers. 

 

Nos conseils d'épargne

Restez informé

Nous décryptons pour vous l’actualité économique et financière et vous donnons des conseils d’investissement pour votre épargne. Abonnez vous à notre newsletter.

 

 

 

 

Vos données personnelles sont collectées par Altaprofits, en sa qualité de responsable de traitements, à des fins de prospection commerciale. Dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de retrait de consentement à la prospection commerciale, de suppression de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en adressant votre demande par mail à : mes-données-personnelles@altaprofits.fr ou par courrier à : Altaprofits Conformité 35, rue de Rome, 75008 Paris.

Nous vous rappelons en outre que si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur le site internet www.bloctel.gouv.fr. Pour toute information complémentaire sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de données personnelles.

Je m'inscris