Conseils d’épargne

Tous Assurance Vie PER Immobilier
Conseils d’épargne Conseils d’épargne

Les SCPI en 2024 : savoir saisir les opportunités dans un marché chahuté

Le marché de l'immobilier connait des turbulences, impactant inévitablement les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). Certaines ont vu le prix de leurs parts diminuer, tandis que d'autres sont restées solides. Dans ce contexte, il est légitime de se demander si des opportunités d'investissements ne sont pas apparues... Mais avant d’investir en SCPI, il est important de faire ses propres recherches pour trouver les perspectives intéressantes en 2024.

Immobilier

Depuis l’été 2023, les dévalorisations des parts de certaines SCPI ont fait couler beaucoup d’encre dans la presse. Avec la montée des taux et la baisse des prix de l’immobilier, plusieurs sociétés de gestion ont vu leur patrimoine immobilier dévalorisé, notamment les SCPI investies dans des bureaux ou dans le secteur résidentiel. Pour citer les plus grandes baisses parmi les SCPI à grosse capitalisation, on trouve Genepierre, d’Amundi, investie majoritairement dans des bureaux et commerces, qui a perdu 17,04% sur le prix de sa part. Dans le même secteur d’investissement, on a aussi Accimmo Pierre, gérée par BNP Paribas REIM, qui a perdu -17,07% du prix de sa part. Il y a également des SCPI qui ont baissé plusieurs fois leur prix, comme Laffitte Pierre, avec -8,44% puis -9,71%.   
 

 

Comment se portent les SCPI en 2024 ?

Ces baisses de prix des parts ont causé des réactions disparates parmi les investisseurs : quand certains ont été effrayés par ces pertes de valeur, d’autres y ont vu une opportunité de réinvestir. En effet, les SCPI gardent de nombreux avantages : des loyers intéressants et versés régulièrement (tous les mois ou tous les 3 mois), une gestion des biens totalement déléguée, une liquidité plus importante que pour l’immobilier classique… De plus, il faut rappeler qu’il y a deux moyens de gagner de l’argent avec les SCPI : les loyers (appelés aussi dividendes), versés mensuellement ou trimestriellement, et la plus-value possible à la revente de la part. Ainsi, si le prix de la part est dévalorisé, les loyers, eux, ne sont pas impactés. Voilà pourquoi, malgré les soubresauts du marché, ce placement est toujours adapté aux portefeuilles à horizon long terme.

Les baisses de marché qu’il a pu y avoir ces derniers mois et la conjoncture actuelle encore volatile ne doivent donc pas inquiéter les investisseurs qui ont encore 10 ans devant eux pour faire fructifier leur capital. Cela pour une bonne raison : même durant les périodes de crise, les SCPI ont continué de distribuer des dividendes à leurs associés. Mais toutes les SCPI ne se valent pas. Pour bien investir, il faut savoir identifier les opportunités d'investissement les plus prometteuses, et donc, faire ses propres analyses.    
 

 

Bien analyser ses SCPI en 2024

Pour cela, il est impératif de comprendre les critères fondamentaux d’évaluation d’une SCPI et d’explorer les perspectives sectorielles à venir. Voici quelques critères essentiels à considérer avant d'investir en SCPI :

  • Historique de performance : bien que les rendements des loyers passés ne préjugent pas de ceux à venir, une performance stable et élevée année après année est le signe d'une gestion efficace et d’une bonne adaptation aux sursauts du marché de la SCPI.
  • Fréquence de revalorisation : les SCPI dont le prix des parts augmente démontrent leur solidité financière et leurs bénéfices.
  • Collecte : une augmentation du capital de la SCPI année après année indique une bonne collecte et renforce sa résilience, car la SCPI pourra acquérir de nouveaux biens dans de bonnes conditions. Cet indicateur se trouve dans le rapport annuel de la société.
  • Capitalisation : une capitalisation faible peut limiter la capacité de diversification de la SCPI, sauf s’il s’agit d’une jeune société en croissance qui n’a pas encore eu le temps de beaucoup collecter.
  • Frais : les SCPI sont connues pour prendre beaucoup de frais, mais certaines sont tout de même moins chères que d’autres, et économiser des frais peut permettre d’optimiser le rendement potentiel.
  • Taux de Rendement Interne (TRI) : ce taux est communiqué par les SCPI et permet de calculer leur rentabilité en tenant compte de l'évolution du prix de la part et des revenus distribués sur un an.
  • Taux d'occupation : un taux élevé (plus de 90%) traduit une gestion performante du parc immobilier.   
     

Ainsi, il vaut mieux étudier les SCPI sur ces critères avant d’investir, pour limiter les mauvaises surprises en cas de crise immobilière.  
 

 

Les perspectives à venir

Les SCPI restent, encore aujourd’hui, un investissement résilient, fait pour durer dans le temps. Malgré les baisses de prix, en se concentrant sur les fondamentaux solides, il y a de belles opportunités à dénicher. Par exemple, pour les nouveaux investisseurs, les baisses de prix peuvent représenter une occasion d'acquérir des parts à un prix réduit, à condition de respecter les principes fondamentaux énoncés précédemment. Pour les investisseurs qui ont vu le prix de leurs parts diminuer, ils continueront à toucher des loyers régulièrement, donc cette baisse devrait être rattrapée et se ressentira peu sur le long terme.

De plus, certains secteurs continuent de présenter des perspectives prometteuses en 2024. Parmi eux, les secteurs logistiques se démarquent comme étant particulièrement résilients, tout comme les SCPI diversifiées, multi secteurs. Le secteur de la santé offre également des perspectives de croissance à long terme et des rendements stables, ce qui en fait un choix attrayant pour les investisseurs à la recherche de sécurité et de durabilité. Enfin, s’assurer d’une diversité géographique (Île de France et régions, France et Europe…) dans son portefeuille est aussi un bon moyen de limiter les risques liés à un seul secteur. Avant d’investir en SCPI, n’oublions pas que, pour que les SCPI s’intègrent comme un placement solide et rentable dans un portefeuille, elles doivent s’envisager sur le long terme.

 

 

Nos conseils d'épargne

Restez informé

Nous décryptons pour vous l’actualité économique et financière et vous donnons des conseils d’investissement pour votre épargne. Abonnez vous à notre newsletter.

 

 

 

 

Vos données personnelles sont collectées par Altaprofits, en sa qualité de responsable de traitements, à des fins de prospection commerciale. Dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de retrait de consentement à la prospection commerciale, de suppression de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en adressant votre demande par mail à : mes-données-personnelles@altaprofits.fr ou par courrier à : Altaprofits Conformité 35, rue de Rome, 75008 Paris.

Nous vous rappelons en outre que si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur le site internet www.bloctel.gouv.fr. Pour toute information complémentaire sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de données personnelles.