Conseil d’épargne #208

Revenir sur les marchés en prenant un risque mesuré ? Retrouvez tous nos conseils et stratégies d’investissement ici.

Depuis mi-février, les marchés financiers sont totalement « chamboulés », la croissance mondiale fortement ralentie et de nombreux pays projetant un PIB 2020 en baisse significative. En ces périodes de turbulences, il existe de nombreuses opportunités et stratégies d’investissement pour vous permettre de revenir sur les marchés financiers tout en prenant un risque mesuré. N’oubliez pas, la diversification de votre épargne est un point clef.

Conseils d'épargne - Altaprofits
Diversifier ses actifs permet de réduire le risque global de votre portefeuille tout en préservant votre espérance de gain. Ci-après notre sélection de supports d’investissement pour revenir « en douceur » sur les marchés financiers tout en prenant un risque maîtrisé et encadré.
 
Ce que vous devez savoir avant d’investir : l'investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse selon l'évolution des marchés financiers.

LES FONDS DES PAYS NORDIQUES

Savez-vous que les actions nordiques ont progressé deux fois plus vite que le CAC 40 ces 15 dernières années ?

Les fonds centrés sur les pays nordiques sont des fonds qui investissent exclusivement dans des actions d’entreprises des pays du nord de l’Europe (Norvège, Danemark, Suède et Finlande) qui sont perçus comme de bons exemples !

D’ailleurs, la crise sanitaire a eu beaucoup moins d’impact là bas que dans d’autres pays européens ou qu’aux Etats-Unis. Effectivement, la Suède n’a pas été confinée, la Finlande et la Norvège que partiellement et le Danemark n’a connu que 5 semaines de confinement contre 8 semaines en France !

Ainsi, les différents secteurs économiques comme l’industrie pharmaceutique, l’industrie du bois, les télécoms ou encore l’exploitation du gaz et du pétrole n’ont été que très peu impactés par la crise.
Enfin, les actifs financiers des pays nordiques possèdent généralement une volatilité plus faible que celle des autres pays occidentaux et de ce fait, une plus grande résilience aux chocs économiques.

 


LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES

Les obligations convertibles vous offriront le potentiel de croissance des actions corrélé aux revenus réguliers assurés par les obligations. Effectivement, elles portent certainement un risque supérieur aux obligations classiques mais ce risque est bien inférieur aux actions. Lorsque le cours de l’action diminue, le cours de l’obligation convertible diminue également mais moins proportionnellement que l’action sous-jacente.

Ces obligations sont émises par des entreprises qui en ont besoin de financement et portent un droit de conversion qui vous offre le droit d’échanger l’obligation contre une action de la société émettrice.
Savez-vous que leur performance est comparable à celle des actions sur une longue période avec une volatilité 2 à 3 fois inférieure (performance annualisée de l'indice Exane ECI Europe TR de +3,95% sur les 20 dernières années, contre +3,61% pour l'indice Stoxx Europe 600 NR) ?

Effectivement, leur rendement se fait à deux niveaux : le coupon pour la partie obligation et la plus-value possible à la vente en cas de hausse du cours de l’obligation convertible si le prix de l’action sous-jacente augmente.

Enfin, elles présentent un bon couple rendement-risque car elles sont d’avantages corrélées à la hausse de l’actif sous-jacent qu’à sa baisse. Par exemple, si l’action sous-jacente d’une obligation convertible augmente de 100%, l’obligation convertible augmentera de 70%, à l’inverse si l’action sous-jacente baisse de 100%, l’obligation convertible ne baissera que de 50%.

 


ET L’IMMOBILIER ?

L’immobilier est, par définition, un actif qui n’est pas corrélé aux actifs monétaires, obligataires ou actions. Par conséquent, il vous offrira la possibilité de diversifier votre patrimoine.

Les OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier), constitués d’une poche investie dans l’immobilier (allant de 60% min. à 90% max.) ainsi que d’une poche investie directement sur les marchés financiers (30% max. en OPCVM, actions, obligations, etc…) sont des véhicules « collectifs » d’investissement. Accessibles sous forme de parts, ces OPCI vous permettront de regrouper vos capitaux avec ceux d’autres investisseurs dans de l’immobilier sous une forme indirecte, ainsi que sur les marchés financiers.

Leur conception « hybride » vous permettra de profiter d’une hausse éventuelle des marchés financiers et d’une plus grande sécurité grâce aux marchés immobiliers. A titre d’exemple, les foncières cotées sont des actions qui délivrent un rendement élevé au travers d’une attribution régulière de dividendes : ces sociétés ont l’obligation de distribuer au moins 95% de leurs revenus locatifs aux actionnaires. Au 10 mars, l'indice IEIF SIIC France affichait ainsi un rendement brut moyen de 6,4%, contre 3,7% pour l'indice CAC 40.
 


LES FONDS STRUCTURÉS

Les fonds structurés ou produits structurés combinent plusieurs actifs financiers dont la performance dépend d’un sous-jacent. Ils peuvent présenter un potentiel de gain élevé dans certains scénarios de marchés mais également un risque de perte non négligeable dans d’autres. En général ils combinent une composante obligataire et au moins une composante d’option.

Les produits structurés possèdent une garantie partielle en capital voire totale en cas de baisse du sous-jacent. À l’échéance du contrat, si le cours de l’actif sous-jacent n’a pas diminué au-delà de sa barrière de protection par rapport à son cours initial, vous récupérerez l’intégralité de votre capital.

A noter, les fonds dits « autocall » permettent de bénéficier d’un remboursement en capital avant l’échéance finale du produit. Chaque année et si le niveau de l’indice de référence n’est pas inférieur à son niveau initial vous obtiendrez le remboursement de votre capital ainsi que la somme des coupons.

En cas de détention d'un produit structuré au sein d'un contrat d'assurance vie, la liquidité quotidienne du support permet à l'assuré de sortir à tout moment avant l'échéance par arbitrage, rachat partiel ou rachat total, en contrepartie d'un risque de perte en capital.
 

 

LES FONDS OBLIGATAIRES DATÉS

Les fonds obligataires datés sont des fonds qui investissent dans différents types d’obligations qui seront portées jusqu’à la date de remboursement. Pas de surprise, l’objectif de rendement est connu dès votre souscription. Cette conservation des obligations jusqu’à leurs termes permet de diminuer l’impact de variation des taux d’intérêt, potentiellement nuisibles aux obligations.

Investir aujourd’hui dans des fonds obligataires datés procure plusieurs opportunités de rendement ; dernièrement, on constate une augmentation des taux d’intérêts des obligations à haut rendement principalement due aux conséquences de la crise sanitaire (+160% pour la moyenne des spreads de crédit du High Yield européen entre février et avril). Enfin, les fonds obligataires datés vous permettront d’accéder à un large univers d’investissement avec une diversification en termes d’émetteurs, de secteurs et de zone géographique pour un risque maîtrisé.

Qu’en est-il du risque ? Ces fonds limitent l’exposition au risque de taux via le « portage », stratégie qui consiste à garder les obligations jusqu’à leur remboursement, ce qui permet de garder un rendement stable et les entreprises sont scrupuleusement choisies ce qui limite le risque de défaut de ces dernières.

 

Besoin d’un conseil personnalisé ? Nos conseillers en gestion de patrimoine sont à votre disposition par téléphone au 01 44 77 12 14 (appel non surtaxé) ou par courriel.

 
Je m'inscris