Conseil d’épargne #348

Comment obtenir des revenus complémentaires grâce à l’immobilier ?

En achetant des parts de SCPI, vous devenez propriétaires de biens immobiliers sans en avoir les contraintes de gestion locative. Votre patrimoine se valorise dans le temps et vous pourrez percevoir des loyers versés, le plus souvent, trimestriellement.


Conseils d'épargne - Altaprofits

Vous anticipez une baisse de revenus ou des charges plus importantes et pour cela, vous souhaitez obtenir un complément de revenus régulier ? L’immobilier locatif est un placement qui peut vous apporter le rendement attendu. Toutefois l’achat d’un bien en vue de le louer en direct n’est pas la seule opportunité, vous pouvez aussi souscrire des parts de Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) en direct. Vous n’avez pas besoin de mobiliser des fonds importants puisque quelques centaines d’euros suffisent pour réaliser cet investissement. De plus, vous êtes libre de choisir le nombre de parts que vous achetez en fonction du capital dont vous disposez.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Ce qu'il faut savoir avant d'investir :L’investissement en SCPI est un investissement de long terme qui présente un risque de liquidité lors de la revente des parts et un risque de perte en capital dépendant des conditions conjoncturelles économiques et immobilières, notamment de la location des immeubles. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Une gestion locative sans contrainte

Au travers de parts de SCPI, vous devenez propriétaire de parts d’un patrimoine immobilier diversifié et prestigieux (bureaux, commerces, locaux d’activités, logistique, établissements de santé…) qu’il vous aurait été difficile d’acquérir en tant que particulier. La diversification de vos actifs permet de mutualiser les risques inhérents à l’immobilier, comme la vacance des locaux ou la dépréciation d’un bien.
Autre avantage : vous êtes déchargés des soucis liés à la propriété d’un bien immobilier en direct (recherche de locataires, entretien, comptabilité…) puisque toutes ces contraintes sont prises en charge par la société de gestion, en contrepartie de frais de gestion.

 

Des revenus réguliers

Vous percevrez un revenu foncier, fruit de l’activité de gestion immobilière de la SCPI, en proportion des parts acquises. Le plus souvent, ces revenus vous sont versés tous les trimestres, plus rarement mensuellement, et ils peuvent être complétés par dividendes exceptionnels en fin d’année.


Toutefois, vous ne percevrez pas des revenus immédiatement après la souscription. Vous devrez patienter entre 3 à 6 mois en raison du délai de jouissance, mis à profit par la société de gestion pour sélectionner de nouveaux actifs dans lesquels investir.


Les performances de la pierre papier affichent une bonne tenue et ne sont pas affectées par l’inflation puisque les loyers sont indexés sur la hausse des prix. Les SCPI proposées par nos partenaires affichent un rendement brut de 4 % à 5 % en 2020.

 

Quelle fiscalité ?

Les loyers issus des SCPI sont imposés au titre des revenus fonciers. La taxation dépend donc de votre tranche marginale d’imposition (de 11 % à 45 %), à laquelle il faut ajouter 17,2 % de prélèvements sociaux. Certaines SCPI investissent à l’étranger, et sont alors soumises à la fiscalité locale et exemptées de prélèvements sociaux. Pour faciliter votre déclaration, la société de gestion vous adresse chaque année les informations nécessaires sur l’imprimé fiscal unique (IFU).

Notez que, si vous percevez moins de 15.000 euros de revenus fonciers (avant imputation des charges foncières et des intérêts d’emprunt), vous pouvez opter pour le régime micro-foncier. Vous bénéficiez alors d’un abattement forfaitaire de 30 %, censé couvrir les charges de la propriété, la somme restante étant alors soumis à votre TMI et aux prélèvements sociaux.

Enfin, la détention de SCPI entre dans l’actif du patrimoine immobilier, et peut donc être assujetti à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

A noter : si vous n'avez pas besoin de revenus complémentaires dans l’immédiat, vous pouvez souscrire des SCPI en démembrement de propriété, ce qui vous permet de profiter d’une décote sur le prix des parts. Celle-ci peut atteindre 55% pour un démembrement fixé à 20 ans. A son terme, vous retrouvez la pleine propriété de vos parts, et toucherez alors les loyers.

 

 

 

 

 

Je m'inscris