Conseils d’épargne

Tous Assurance Vie PER Immobilier
Conseils d’épargne Conseils d’épargne

Quels placements privilégier en famille ?

Si votre objectif est de protéger votre conjoint ou de constituer un patrimoine à vos enfants pour les aider à démarrer dans la vie, certains placements sont plus adaptés que d’autres

PER Assurance vie

En couple : protégez la famille ?

L’assurance vie reste le placement idéal pour protéger tous les membres de votre famille. Car outre qu’elle permet d’épargner librement avec un très large choix d’investissements (fonds actions, obligations, pierre-papier,…), elle dispose aussi d’avantages en terme de transmission. 

En effet, à l’ouverture de votre contrat, vous devez désigner un, ou des, bénéficiaires qui récupèreront les fonds investis dessus à votre disparition. Cette opération, se fait hors succession et n’impose donc pas de respecter les règles de partage strictes du Code civil. 

Grâce à votre contrat, vous pouvez donc transmettre davantage à votre conjoint, pacsé ou concubin. Attention, l’assurance vie ne doit pas être utilisée dans le but de déshériter vos enfants, héritiers réservataires, au risque de les voir contester la transmission. 

Ce placement est aussi très utile pour gratifier davantage un enfant par rapport à ses frères et sœurs. Par exemple s’il est plus fragile ou beaucoup plus jeune que ses aînés, il recevra ainsi un petit capital tout en profitant d’une fiscalité allégée.

 

Téléchargez notre livre blanc

L'Assurance Vie, le placement préféré des français !

Que vous souhaitiez valoriser votre épargne, optimiser votre fiscalité, préparer votre retraite ou faciliter la transmission de votre patrimoine, l’assurance vie vous accompagne et répond à tous vos besoins, quel que soit votre projet et à tous les moments de votre vie.​​

Téléchargez
 

Profitez d'une fiscalité très intéressante

Car outre cet atout juridique, la transmission via l’assurance vie bénéficie aussi d’une fiscalité très douce. En effet, à condition d’avoir réalisé des versements sur votre contrat avant vos 70 ans, chaque bénéficiaire recevra sa part sans aucune taxation jusqu’à 152 500€. Ensuite les montants transmis seront taxés à 20% jusqu’à 700 000€, puis à 31,25% au-delà de ce seuil

Si vous avez réalisé des versements après 70 ans, les fonds sont soumis à une autre fiscalité. Dans ce cas, seul le capital transmis est taxé, tous les intérêts et plus-values sont exonérés de taxation. L’abattement passe alors à 30 500€ par contrat, quel que soit le nombre de bénéficiaire. Au-delà de ce seuil, les sommes reçues par chacun d’entre eux seront taxées au barème des droits de succession, qui dépend de leur lien de parenté avec vous.

 

Le saviez-vous ?

  • Le bénéficiaire peut être une personne physique, une association, ou même une personne morale comme une entreprise.
  • Prenez le temps de rédiger la clause bénéficiaire, sans elle l'avantage fiscal de l'assurance vie est perdu.
  • Les gains générés par votre contrat sont exonérés d'impôt tant que les capitaux ne sont pas retirés.
 

N'oubliez pas le PER (Plan d'Épargne Retraite)

La protection de la famille passe aussi par l’anticipation, aussi, si vous vivez en couple, attelez-vous à la préparation de vos retraites. En souscrivant des placements financiers dédiés, vous vous garantissez des revenus complémentaires, ou un capital, après avoir cessé votre activité professionnelle. 

Le PER (Plan d’Epargne Retraite) répond parfaitement à cet objectif. D’autant qu’en plus d’épargner dans une enveloppe intéressante vous profitez d’un avantage fiscal. En effet, les sommes versées sur ce placement peuvent être déduites de vos revenus imposables dans la limite de certains plafonds. Ces derniers correspondent, au maximum, à 10% de vos revenus professionnels de l’année précédente, avec une limite de huit fois le montant du Pass (Plafond annuel de la Sécurité sociale). Pour des versements réalisés en 2023, cela correspond à un maximum de versements défiscalisables de 32 908€. 

Comme ces montants sont calculés par contribuable, si vous êtes imposés en couple, vous bénéficiez d’un plafond doublé et… mutualisable. Ainsi, si l’un des deux conjoints a de plus petits revenus que l’autre, il est malin de réaliser des versements plus importants sur son PER. D’un point de vue fiscal, rien ne change pour le couple, puisque la défiscalisation est calculée globalement. En revanche d’un point de vue individuel, celui qui percevra la plus faible pension de retraite aura davantage épargné sur son PER et pourra donc en tirer un complément de revenus plus important.

 

Bon à savoir

Il est possible de retirer des fonds avant la retraite grâce à un déblocage anticipé du PER dans des situations spécifiques, telles que l'achat de la résidence principale, l'invalidité, la fin des droits à l'assurance chômage ou encore le surendettement

 

Le PER est aussi à envisager pour vos enfants

Ouvrir un PER pour un enfant peut aussi être une bonne stratégie, car même si les fonds sont uniquement récupérables à la retraite, il existe un cas de déblocage anticipé dont il pourra profiter à n’importe quel âge : l’achat de sa résidence principale. 

En épargnant sur un PER à son nom, vous lui constituerez donc un apport pour sa première acquisition immobilière. Le tout en profitant d’un plafond de déduction fiscale majoré. En effet, les mineurs, et majeurs rattachés au foyer fiscal, qui ne touchent pas de revenus disposent d’un plafond propre de 4 114€. Attention, contrairement à celui du conjoint, ce dernier n’est pas mutualisable avec le plafond global calculé pour votre couple.

À retenir

Ce qu'il faut savoir avant d'investir:

  • L'assurance vie est un excellent moyen d'épargner pour protéger votre famille et transmettre un patrimoine.
  • La transmission via l'assurance vie est soumise à une fiscalité douce, avec des exonérations pouvant atteindre 152 500 € par bénéficiaire.
  • Le PER peut être utilisé pour garantir des revenus complémentaires ou un capital après la retraite, mais il existe des cas de déblocage anticipé

Nos conseils d'épargne PER

Restez informé

Nous décryptons pour vous l’actualité économique et financière et vous donnons des conseils d’investissement pour votre épargne. Abonnez vous à notre newsletter.

 

 

 

 

Vos données personnelles sont collectées par Altaprofits, en sa qualité de responsable de traitements, à des fins de prospection commerciale. Dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de retrait de consentement à la prospection commerciale, de suppression de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en adressant votre demande par mail à : mes-données-personnelles@altaprofits.fr ou par courrier à : Altaprofits Conformité 35, rue de Rome, 75008 Paris.

Nous vous rappelons en outre que si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur le site internet www.bloctel.gouv.fr. Pour toute information complémentaire sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de données personnelles.