Conseils d’épargne

Tous Assurance Vie PER Immobilier
Conseils d’épargne Conseils d’épargne

Transmettre à un proche sans lien de parenté

L’assurance vie permet de gratifier un proche dans des conditions fiscales favorables. elle se combine utilement avec le legs d’un bien immobilier car elle permet de sécuriser le paiement des droits de succession.

Assurance vie

Concubin, enfant du conjoint, cousin, ami(e) intime: quelles que soient la proximité et l’affection qui les a liés, ces proches sont considérés comme des étrangers au regard du droit successoral français.

 

 

1- L'assurance vie : Une solution attrayante

Faute de lien de parenté, la transmission par testament peut représenter un coût fiscal élevé. Le tarif des droits de succession entre personnes non-parentes s’élève en effet à 60%, sans abattement. C’est pourquoi, l’assurance vie représente une solution efficace pour transmettre des liquidités. Les sommes versées au(x) bénéficiaire(s) d’un contrat d’assurance vie ne font pas partie de la succession du souscripteur. Pour autant, elles n’échappent à pas toute taxation. Celle-ci dépend de l’âge du souscripteur au moment du versement des primes.

Ainsi, le capital issu des primes versées avant les 70 ans du souscripteur bénéficie d’un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire. Au-delà de ce seuil, les sommes sont taxées à 20% jusqu’à 700 000 euros, puis à 31,25%.

La taxation des versements effectués après les 70 ans est fiscalement moins favorable pour les non-parents. Les sommes versées bénéficient d’un abattement de 30 500 euros global et unique, quel que soit le nombre de bénéficiaire. Au-delà, elles sont soumises aux droits de succession.

Le recours à l’assurance vie doit être manié avec précaution si le souscripteur a des héritiers réservataires. En effet, s’il existe un déséquilibre important entre le volume de la succession et le montant transmis par l’assurance vie en faveur de celle-ci, les héritiers peuvent considérer que l’assurance vie porte atteinte à leur réserve héréditaire, c’est-à-dire la quote-part que leur réserve la loi dans le patrimoine de leur parent. Tel est le cas en présence de primes «manifestement exagérées» au regard du patrimoine du défunt, élément apprécié au moment du versement des primes.

Téléchargez notre livre blanc

L'Assurance Vie, le placement préféré des français !

Que vous souhaitiez valoriser votre épargne, optimiser votre fiscalité, préparer votre retraite ou faciliter la transmission de votre patrimoine, l’assurance vie vous accompagne et répond à tous vos besoins, quel que soit votre projet et à tous les moments de votre vie.​​

Téléchargez
 

2- Transmettre un bien immobilier en démembrement

Lorsque le projet de transmission porte sur un bien précis comme un bien immobilier, plusieurs solutions sont envisageables. Pour alléger les droits, il est possible de donner, de son vivant, la nue-propriété du bien. Le donateur s’en garde l’usufruit et à son décès, la pleine propriété sera reconstituée entre les mains du donataire. L’opération est soumise aux droits de donation dont l’assiette est déterminée par l’âge du donateur. Plus celui-ci est jeune, plus l’assiette est réduite. Une autre solution consiste à détenir l’immeuble à travers une société civile immobilière (SCI) et de donner la nue-propriété des titres.

Dans tous les cas, le donateur ou testateur devra s’assurer que sa libéralité entre dans la limite de sa quotité disponible, la quote-part de son patrimoine qui n’est pas réservée à ses héritiers, sauf à ce que ceux-ci acceptent de la voir empiétée. Cette quotité disponible est déterminée en fonction du nombre et de la qualité des héritiers réservataires.  

À défaut, si le bien devait être transmis sans optimisation des droits de succession par un legs de la pleine propriété, il peut être opportun de prévoir un contrat d’assurance vie en faveur du ou des légataires. Les fonds transmis financeront la fiscalité successorale.

À retenir

 

  • L’assurance vie s’avère le meilleur véhicule pour transmettre des liquidités à un proche non-parent.
  • Pour transmettre un bien déterminé, le démembrement de propriété permet d’atténuer la note fiscale.
  • Les droits de succession peuvent être financés par la voie de l’assurance vie.

Nos conseils d'épargne Assurance Vie

Restez informé

Nous décryptons pour vous l’actualité économique et financière et vous donnons des conseils d’investissement pour votre épargne. Abonnez vous à notre newsletter.

 

 

 

 

Vos données personnelles sont collectées par Altaprofits, en sa qualité de responsable de traitements, à des fins de prospection commerciale. Dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de retrait de consentement à la prospection commerciale, de suppression de vos données personnelles, que vous pouvez exercer en adressant votre demande par mail à : mes-données-personnelles@altaprofits.fr ou par courrier à : Altaprofits Conformité 35, rue de Rome, 75008 Paris.

Nous vous rappelons en outre que si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur le site internet www.bloctel.gouv.fr. Pour toute information complémentaire sur le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de données personnelles.